POURQUOI LE VERT EST-IL TABOU AU THEATRE ?

    POURQUOI LE VERT EST-IL MAUDIT AU THEÂTRE ?
    ENTRE LEGENDE ET REALITE

    Il paraît que le vert est la couleur de l’espoir. Ce n’est pas vraiment l’avis des comédiens !
    Depuis plusieurs siècles en effet, il est fortement déconseillé de porter du vert sur une scène de théâtre.
    La superstition remonterait à 1673, le 17 février pour être précis. Ce jour-là Molière, vêtu d’un costume vert, joue pour la dernière fois son ‘‘Malade imaginaire’’ au Palais Royal, avant de mourir sur scène.

    Quelle histoire !  Sauf, qu’il s’agit d’une légende !

    En réalité, Molière s’est éteint plusieurs heures après la représentation, et portait un costume pourpre.

    Tant pis, la malédiction du vert était née.

    Au 16e siècle, le pigment vert était chimiquement instable.
    C’était une couleur changeante, qui se délavait.

    « Le comédien qui joue en vert n’a pas un vêtement teint mais un vêtement peint », tout simplement parce que la teinture verte est très difficile à faire, elle ne tient pas.
    Un vêtement peint en vert, c’est plus facile… mais c’est aussi extrêmement toxique car le vert utilisé était le vert-de-gris, qui s’obtenait par l’oxydation de lamelles de cuivre avec du vinaigre, du citron ou de l’urine.
    Côté couleur, c’était magnifique, mais ce pigment est instable, corrosif. Il contamine les couleurs voisines et le support sur lequel il est posé et surtout, c’est un poison extrêmement violent. Il dut y avoir des accidents !

    Pour les comédiens, porter un vêtement vert était donc très dangereux…

    « L’idée que le vert porte malheur au spectacle et aux comédiens vient probablement de là : en tous cas cette idée est attestée dès le 16e siècle « .

    Et la superstition persiste…

    Il est intéressant de noter que le vert n’est pas universellement la couleur censée porter malheur au théâtre.

    Qu’en était-il dans les autres pays ?

    En Angleterre, le bleu, qui paraît noir à la lumière des bougies, ne doit pas être porté sur scène.
    En Italie, c’est le violet qui est objet de superstition. Quant à l’Espagne, elle considère que le jaune porte malheur puisque la cape du toréro, jaune à l’intérieur, ne dévoile cette couleur que si le toréro est encorné par le taureau.

    Nous contacter
    Secrétaire d'association : Claudine PRORIOL
    GEAH
    325 Rue du Lion d'Or - 38890 VIGNIEU
    Archives
    Informations des autres associations patrimoniales
    Notre association est soutenue par :