PETITES HISTOIRES DE LA FLEUR QUI PORTE BONHEUR

    60 MILLIONS !

    C’est le nombre impressionnant de brins de muguet récoltés chaque année sur les terres maraîchères nantaises, soit 80% de la production française.

    Les horticulteurs doivent jongler avec les conditions météo pour que leur muguet soit juste fleuri au 1er mai.

    Il en est bien différent dans nos bois et jardins, cette année, il est déjà en fleurs !

    CONSEIL JARDINAGE 

    Amélioré par les horticulteurs, le frêle muguet des bois a donné le fameux muguet nantais à grosses fleurs.

    On peut trouver aujourd’hui, des brins à fleurs blanches et doubles, roses, et même une variété Albostriata au feuillage panaché.

    Si elle est achetée en pot, cette plante vivace et couvre-sol, sera replantée à mi-ombre dans sol frais et léger.

    FINI LA ROUGE EGLANTINE

    Dans la Rome antique, le muguet est célébré en l’honneur de la déesse Flora ; l’histoire veut que les premiers brins porte-bonheur soient offerts à toutes les dames de la cour du roi  Charles IX, le 1er mai 1561.

    Il faudra attendre 1941 pour que le Maréchal Pétain impose le muguet comme fleur de la Fête du travail, chassant l’églantine rouge de la journée internationale des travailleurs.

    Suite du texte en haut à droite

    UNE DOUCE ASCENSION 

    Dans la mythologie grecque, Apollon aurait tapissé le sol de muguet pour que ses neuf muses gravissent le Mont Parnasse en douceur.

    LES JOLIS NOMS DU MUGUET 

    Clochette des bois, gazon de Parnasse, larmes de Notre-Dame, muguet de mai…Autant de noms vernaculaires pour désigner le Convallaria majalis, du latin convallis (vallée) et du grec leirion (lis).

    Kate Middleton avait choisi d’ajouter aux myrtes, jacinthes, lys et œillets (Sweet William) de son bouquet de mariée, des brins de muguet de Cornouailles, le lily of the valley.

    MAIS ATTENTION, le muguet peut être un cadeau empoisonné !

    Alors, ne portez jamais à la bouche un brin de muguet et ne buvez jamais l’eau du bouquet…

    Les cas les plus graves d’intoxication à la «convallatoxine» proviennent de la consommation de feuilles de muguet des bois, confondues avec l’ail des ours.

    Texte proposé par Claudine Proriol

    Source :  Notre temps Jeux – Mai 2020